Tithen Elanor MacNeil

Aller en bas

Tithen Elanor MacNeil

Message  Tithen Elanor MacNeil le Ven 4 Jan - 12:47

HO HO HO

viiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii papa nowel papa nowel PAPA NOWEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEL viens la je vais pas te tué regarde comme je suis toute mignonne toute plein viender me voir


et paf pif pouf

tu l'as pas vue venir celle là

Baille à s'en décrocher la mâchoire.

Je suis trop fatiguée je crois que je vais dormir dans un coin sombre.

S'endort. Fait de doux rêve, elle se voit dans un arbre regardant sa belle amie Gwen boire un lait fraise....Soudain elle tombe, ses cheveux se prennes dans les arbres, ses bras ses pieds et son visage sont écorchées. Elle atterrit lourdement à terre. Se relève perplexe.

Bah où je suis ? C'est quoi cette endroit ? Ah M... c'est pas vrai pas elle... Hein oui oui bonjour, ca va bien ? Comment ca ça ça va bien ? T'es pas net toi je viens de mourir évidement que ca va pas ! Bon aller approche tes lèvres que je t'embrasse.

Hein quoi si je veux savoir qui m'a tué ? Bah pourquoi pas !

Tu dis que c'est Urswyck the Faithful oki, et tu dis qu'il m'a attaquer 9 fois. 9 FOIS


Se tord de rire, tombe à la renverse et se retord de rire. Après plusieurs longues minutes sous le regard médusée de la déchireuse, elle se relève les yeux mouillées de larme de joie.

Aller viens me rouler une pelle que je revive.

La déchireuse l'embrasse goulûment. Ferme les yeux se promettant à elle même de lui apporter de l'herbe fraîcheur pour son prochain passage.

Tiens c'est quoi ca on est ou

YOUHOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU il y a quelqu'un. Bon sang l'odeur de l affreuse me poursuit jusqu'ici c'est atroce ca pue !

YOUHOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU AIHEU. Késako ?


Se prends un porte en pleine tête.

Mais on est ou à la fin ? Oh une lumière.

Avec sa taille de fée, Tithen passe par la serrure et se retrouve dans un couloir face à.....

_________________
avatar
Tithen Elanor MacNeil

Messages : 10
Localisation : à la censure
Humeur : joyeuse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tithen Elanor MacNeil

Message  Mestre Qyburn le Lun 7 Jan - 7:09

... un demi-saurus très inattentif qui avance à grands pas. Le résultat ne se fait pas attendre, bong, collision. La fée étant un char d'assaut en réduction et le Mestre un reptile assez malingre, le second finit le cul par terre, tandis que la première, quand même un peu sonnée, se remet de ses émotions.

Mais, mais... mais...

- Mais... mais ! La petite fée ! D'où sors-tu, toi ?

D'où sort-elle, facile à imaginer ! Quelqu'un l'a amochée et remisée dans les geôles, et ce quelqu'un a mal jugé de l'étanchéité de la porte ! Ah mais, pas question de laisser filer ce specimen ! Mais qu'est-ce que je pourrais bien utiliser pour...
... j'ai trouvé !


Et le Mestre déploie ses robes grises, largement, façon filet de pêche, par-dessus la tête minuscule de la fée.

- Je te tiens !

Oui mais euh... Et si jamais... Hum.
Non, impossible, je suis bien trop chatouilleux.


Rectifiant le tir, le demi-saurus, visant la bosse formée par le petit corps gracile sous le tissu grossier, referme délicatement la robe en un sac improvisé, emprisonnant la petite chose et l'isolant en même temps de sa peau écailleuse. L'effet n'est pas des plus heureux, le Mestre a de très vilains mollets. Fort heureusement le couloir des geôles est relativement désert.

Ni vu ni connu j't'embrouille... Vite, une cage à insectes pour qu'elle ne joue pas à nouveau les courants d'air. Je m'en vais emmener cette petite merveille dans mon laboratoire. "Anatomie des Fées", par Qyburn. A moi la célébrité, les plages de sable fin, les repas gastronomiques et les saurussettes en tenue légère.

Et ricanant dans son absence de barbe, le Mestre s'en va en trottinant le long du couloir, muni de son précieux fardeau.

_________________
avatar
Mestre Qyburn

Messages : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tithen Elanor MacNeil

Message  Tithen Elanor MacNeil le Lun 7 Jan - 7:24

Volait tranquillement vers ce qui lui semblait être une sortie quand Paffff elle se prit qu'elle chose de plein fouet et le noir l'avait envelopper sans même qu'elle eu le temps de dire ouf.

HEEEEEEEEEEEEEEEE J AIME PAS LE NOIR QUI C EST QUI A ÉTEINT LA LUMIÈRE, J AI PEUR LIBÉRER MOI !

Elle se faisait ballotter dans tout les sens et n aimait pas ça du tout. Réfléchit ma fille réfléchit. Un sourire illumine son visage, mais bien sûr.

Qui que vous soyez je vous laisse 4 secondes pour me rendre ma liberté.

4
3
2
1
0

Bon bah je vous aurais prévenu.


La petite elfe fée jeté un sort de cendre qui viens brûler le tissu qui l'enveloppe l'idée était bonne à la base le bout de tissus prit feu, mais elle était toujours prisonnière à l’intérieur et étouffait à cause de la fumée

c'est tchoum maltchoum je vais metchoum toute setoumf.

_________________
avatar
Tithen Elanor MacNeil

Messages : 10
Localisation : à la censure
Humeur : joyeuse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tithen Elanor MacNeil

Message  Mestre Qyburn le Dim 13 Jan - 6:25

Evidemment, la petite chose vocifère, se démène, gesticule, le tout en pure perte. On ne lâche pas si facilement son ticket pour la gloire, quand on a deux gopis de jugeote. Elle va même jusqu'à menacer, et se mettre à démontrer ses talents pour l'arithmétique, ce qui fait sourire le mestre de tous ses crocs.

Intelligence : élevée. Capable de compter à rebours vivement et sans faute à partir de 4, chose que certains trolls sont incapables de faire, même dans le sens croissant. Aaaah quelle joie quelle joie d'avoir si passionnant sujet d'études pour les heures à venir. Pourvu que la Chèv... que notre Lord bien-aimé ne me fasse pas mander, j'aurais grand peine à abandonner ainsi ce sujet inégalable.

Oui, même mentalement, mieux vaut ne pas désigner Lord Varshé sous son sobriquet détesté. Il s'en est trouvé plus d'un d'assez crétin pour céder à l'habitude et lâcher les syllabes honnies en sa présence. Les susdits crétins n'ont d'ailleurs plus trop eu l'occasion de prononcer par la suite la moindre syllabe complète. Juste diverses formes de A.

Donc, toujours trottinant vers le haut dans le couloir des geôles, à présent tout proche, le Mestre est déjà plongé dans ses observations, corps et âme à la Science. Trop pour se demander ce que compte la petite fée, au juste. Et c'est trop tard qu'il réalise à quoi elle a l'intention de s'en prendre.
L'instant d'après, il est tout nu dans un nuage de cendres, et la petite chose s'étouffe à ses pieds dans de petits toussotements pathétiques.

- Gnargh !

L'interjection exprime la surprise, la colère et le désarroi. Dans le couloir heureusement désert, le vieux demi-saurus s'affole. Il hait son apparence à juste titre. Certaines hybridations ont donné de très beaux mélanges, les demi-elfes sont gracieux et forts, les demi-félys souples et vifs, même les demi-orcs ne sont pas trop mal réussis et ajoutent une touche de rudesse à leur autre moitié plus policée. Mais un demi-saurus, c'est vraiment moche. Surtout que ça ne devrait pas exister, techniquement. Les saurus sont ovipares, et ils sont la seule race intelligente sur les Terres Argentées à fonctionner selon ce style de reproduction, ce qui les rend normalement incompatibles avec les mammifères qui les entourent. Et pourtant le Mestre est bien là. Et il porte sur son corps bâtard, mi-écailleux rougeâtre, mi-nu et blafard, les stigmates de la magie dont il est le produit.

Trouver quelque chose, tout de suite !

Et le quelque chose se trouve être la vieille tunique de cuir moisie que porte parfois le geôlier de service quand il faut transférer des pensionnaires griffus. Le Mestre s'y coule avec une vivacité inattendue, retrouvant les mouvement serpentins de ses pères. Et, furieux, il revient vers la fée, qui tousse toujours. Quelques secondes se sont passées, guère plus.

Prends ça, petite peste.

Le coup de pieds, Qyburn le colle dans le tas de poussière qui est tout ce qui reste de ses robes grises. La petite fée se prend le paquet de poudre en pleine poire. Voilà qui l'occupera quelques secondes de plus.

Les cages, maintenant.

Elles sont là, toutes proches. Les geôliers empilent ici les pièges à rats qui ont besoin d'être réparés, et là, ceux qu'ils viennent d'arranger, afin de les redescendre aux niveaux inférieurs. Le demi-saurus pioche la cage la plus vaste (ne pas abîmer les ailes délicates de cette petite saleté) et aux treillis de plus épais et le plus serré. A tout vitesse il revient vers le minuscule tas de centre qui tousse à fendre l'âme, et le balaie dans la cage d'un mouvement de main plus doux que ne le mérite la facétieuse petite fée.

Clap, la porte est fermée. Les yeux du Mestre rougeoient un instant comme il en scelle les charnières en fondant partiellement le métal.

Résistant... très bien. Elle ne sortira pas aussi facilement de cette prison-ci.

Il farfouille dans la musette qui ne le quitte pas et en sort une lanière de cuir où sont gravés des caractères étranges et d'où se balancent des plumes, des cailloux colorés et des bouts d'os. Un charme-clé. Ricanant, il l'enroule autour de la cage.

- Et voilà. Passe donc ta magie là-dessus, l'étincelle... Ca t'apprendra à jouer avec la pudeur des vieux Mestres bienveillants !

Et il repart, au petit trot. Mieux vaut perdre un peu son souffle que d'être vu en si peu seyante tenue.

_________________
avatar
Mestre Qyburn

Messages : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tithen Elanor MacNeil

Message  Tithen Elanor MacNeil le Mer 27 Fév - 3:13

La petite elfe fée reçoit un coup assez violent, et se retrouve le fesse en l'air entrain de becter le tas de poussière...une fée ca va très vite, visiblement tout le monde n'était pas au courant, elle profite d'une seconde d’inattention, s'envole vite au plafond, lance un sort pour faire croire qu'elle est toujours dans le tas de poussière et prends enfin le temps de regarder qui as osé la violenté de la sorte.

Mazette mais c'est qu'il est beau le demi-saurus !


Elle le voit revenir avec une cage et se demande bien pourquoi tout le monde veux l'enfermer la dedans, elle voit aussi le moment de délicatesse dont le sexy demi-saurus fait preuve, et de décide intriquer de le suivre un moment avant de s'évader, mal lui en prit, elle était entrain de passé dans la serrure quand un sort ma foi bien exécuter la bloqua les pieds et les fesses dans le couloir, et la tête et les bras dans la salle.


Me voilà bien ca m'apprendra à suivre les beaux prédateur tiens.


La potion était très inconfortable pour qu'elle réfléchisse.


Hé toi reviens, reviens je te dis, tu va pas me laisser bloquer ici...

_________________
avatar
Tithen Elanor MacNeil

Messages : 10
Localisation : à la censure
Humeur : joyeuse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tithen Elanor MacNeil

Message  Mestre Qyburn le Sam 20 Avr - 10:56

Se faire déshabiller ne faisait déjà pas partie du programme initial. Se faire berner, encore moins. C'est censé ne pas arriver. On ne berne pas un être d'une intelligence supérieure, c'est comme ça. Aussi le Mestre se sent-il personnellement insulté quand il constate que, la cendre s'écoulant de la cage, il ne lui reste plus que... rien. Rien ! La petite coquine l'a roulé dans la farine. Ou dans la poussière.

Espèce de vilaine petite libellule sournoise... je vais te...

Mais te quoi ? Cette petite a le don de vous filer entre les griffes.
Une seule solution : être plus malin qu'elle. Ou en tout cas plus inventif.
Et pour commencer, le plus discret. Qu'elle ne remarque pas trop vite que son stratagème a fonctionné. Fort heureusement il n'a pas juré à voix haute, et assez peu marqué sa surprise. Alors il s'arrête et fait mine d'arranger le charme-clé autour de la cage, tout en fouillant des yeux les coins d'ombre du couloir.

Où est-elle passée cette petite peste ? Ca doit se voir une fée. Et si ça ne se voit pas, ça s'entend.

Et notre saurus de tendre l'oreille, ce vague témoin d'humanité partielle qui lui décore un peu le côté de la tête. Oui... il y a ce petit zonzonnement assez proche de l'horripilante mélopée de ces affreux de moustiques. Là... juste... juste derrière la porte.

Le vieux Mestre retient un demi-sourire quand il entrevoit du coin de l'oeil la petite forme gracile qui se faufile par...

Une serrure.
Bien, parfois il faut savoir jouer du comique de répétition, après tout.


Et trèèèèèèès délicatement, le vieux demi-saurus travaille le métal de la serrure, l'échauffe, l'étire, surtout ne pas blesser cette petite merveille à la malice démoniaque... voilà !

- Hé toi reviens, reviens je te dis, tu vas pas me laisser bloquée ici...

Et l'interpelé sourit de toutes ses dents pointues.

- Aaaah, chère petite, mais bien sûr que non ! Quoique j'avoue que le spectacle est tout à fait charmant.

Il ouvre la porte, juste pour le plaisir de regarder ce que ça donne en coupe sagittale. Une moitié de fée qui rouspète, une tranche de porte en bois, l'autre moitié de la fée qui s'agite. C'est tellement drôle qu'il ne résiste pas à la tentation de lui chatouiller les mollets, juste pour l'entendre piailler et la voir se trémousser. Particulièrement cocasse.

Mais bon, pas question qu'elle s'abîme les ailes dans cette serrure.

- Bien, ma jolie, nous allons devoir nous occuper de ta propension à te faufiler dans les petits trous. Je tiens beaucoup à t'emmener visiter mon laboratoire, tu sais. En bon état, autant que faire se peut. Donc première chose, tu me pardonneras, mais je ne peux plus te laisser autant de liberté de mouvement.

Tout en doigté et en délicatesse, le demi-saurus entreprend alors une tâche digne d'une dentelière. Primo, il ficèle les poignets minuscules de la fée derrière son dos, et pour faire bonne mesure, il lui fourre entre les dents un petit bout de chiffon qui étouffe ses râleries, maintenu en place avec un bâillon à peine plus large qu'un ruban. Voilà qui devrait désormais l'empêcher d'incanter. Ensuite, il lui entrave les chevilles, tout aussi doucement, attentif à ne pas blesser cette petite oeuvre d'art vivante.

- Voilà ! A présent, cette petite maison rien que pour toi.

La cage, évidemment. Il secoue la cendre, pousse même jusqu'à nettoyer la surface de bois qui doit accueillir ce micro-postérieur. Enfin, il marmonne son incantation et fait se rétracter le métal de la serrure, afin de cueillir la petite fleur et de la déposer dans la cage, qu'il referme, et à laquelle il assujettit à nouveau le charme-clé.

- En route. Retiens bien toutes tes questions, tu me les poseras quand je t'aurai retiré le bâillon.

Ensuite, il se met en route vers le haut du couloir et la sortie des geôles.

[Vers ...]

_________________
avatar
Mestre Qyburn

Messages : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tithen Elanor MacNeil

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum